mardi 21 avril 2015

En route vers Gishwati


Journée de transition... La Jeep nous emmène vers la réserve forestière de Gishwati qui surplombe le Lac Kivu à quelques encablures de la ville de Gisenyi. C'est dans cette première forêt de montagne de près de 1500 hectares que l'équipe scientifique crapahutera les prochains jours à la recherche de champignons comestibles susceptibles d'être cultivés par notre partenaire Kigali Farms.

En route, la 4x4 stoppe net. « Des Termitomyces robustus», s'écrie Jérôme. Une jeune fille en vend deux belles poignées au bord de la route. Ce champignon comestible, réputé dans toute l'Afrique centrale, ne figure pas au programme de cette mission scientifique. Et pour cause, il est peu probable qu'on puisse un jour arriver à le cultiver !

La raison est simple : les Termitomyces poussent sur les termitières, en symbiose avec les termites. Leur relation est du type « win-win » : en cultivant le mycélium à l'intérieur de la termitière les insectes sont aidés dans leur mécanisme de digestion du bois par ce mycélium. Cela signifie que si nous voulons un jour pouvoir cultiver le champignon, il faudrait aussi arriver à « domestiquer » ou «élever » les termites qui sont indispensables au développement du mycélium. Et là, on en est très loin… Voilà pourquoi la mission scientifique se concentre surtout sur la recherche de champignons comestibles saprotrophes (comme le pleurote), dont la culture du mycélium est plus facile à mettre en œuvre… comme vous pourrez le découvrir dans un prochain reportage consacré à « la Ferme aux champignons ».

1 commentaire:

  1. Bonne chasse!! J'attends la suite des nouvelles avec im-pa-tience!!

    RépondreSupprimer